Bayo quitte Clermont pour le mercato : “J’ai besoin d’un nouveau projet”

Il aurait pu partir l’an dernier, notamment poursuivi par Bordeaux. Mohamed Bayo (qui fête ses 24 ans samedi) avait finalement décidé de prolonger et de rester encore une saison pour faire vivre son club formateur. Aujourd’hui l’international guinéen est prêt à partir et le dit clairement : il veut quitter Clermont Foot 63 cet été.

« Quel est votre bilan de votre première saison en Ligue 1 ?
C’est plutôt correct, même si j’ai dû aller à la CAN et que j’ai eu du mal à revenir. Mais au final je vais bien. Je pense avoir un bon palmarès. J’ai presque atteint les objectifs que je m’étais fixés en début de saison. Disons que je suis content.

14 buts et 5 passes décisives pour une première saison en Ligue 1, c’est un excellent bilan…
Oui, je pense que beaucoup se seraient inscrits à ma place. Si vous regardez les buteurs devant moi au classement, ils ont tous marqué dans des équipes qui avaient une meilleure dynamique que Clermont.

“Je vais préférer le côté sportif à l’argent, c’est sûr”

Vous avez dit “j’ai presque atteint mes objectifs”. Qu’est-ce que vous attendiez?
(Il rit) Je suis un joueur ambitieux. Je vise toujours très haut. Je n’étais pas loin pour moi. C’était ma première saison en Ligue 1, certains diront que j’ai réussi. A moi de montrer que j’ai les qualités pour disputer ce championnat ou n’importe quel autre.

Comment était-ce d’aider à maintenir votre club formateur dans l’élite ?
Participer à l’Ascension puis la réclamer à la fin de la saison 1 signifie que vous êtes entré dans l’histoire. Venant de Clermont, c’est d’autant plus satisfaisant de penser que les Clermontois peuvent vivre une deuxième saison en Ligue 1.

Comment avez-vous surmonté votre bêtise en début de saison ? Quelle leçon en avez-vous tirée ?
Faire des erreurs arrive à tout le monde. Si vous êtes footballeur, cela n’a pas le même effet. Cela m’a permis de voir l’importance que j’avais attachée à Clermont. Cette histoire a fait beaucoup de bruit, je ne m’y attendais pas. Quand tu sors de chez toi et que tu fais les gros titres, dis-toi que tu n’es plus le petit attaquant clermontois qui se taisait. J’ai compris qu’il fallait faire attention.

mieux (A. Martin/L'Equipe)

mieux (A. Martin/L’Equipe)

Il y a cette satisfaction de recevoir le club, mais on a envie de dire qu’on a envie de chercher ailleurs.
J’ai un projet professionnel simple : chaque année je l’ai développé. J’ai besoin d’un nouveau projet pour me tester et connaître mes limites. J’ai besoin de savoir quel est mon vrai niveau. J’ai apporté tout ce que je pouvais au club et ils ont besoin de changer l’élan. Il est temps de trouver une nouvelle source de motivation et de gravir les échelons. Je suis un travailleur acharné, un acharné. Je veux réussir et montrer mes qualités aux yeux du monde.

Quels championnats aimeriez-vous découvrir ?
L’Angleterre et l’Allemagne m’attirent, je les regarde souvent. Ce n’est pas moi qui décide, on verra, mais ce sont des championnats dans lesquels j’ai envie de jouer à un moment de ma carrière.

Vous souhaitez que votre virement soit traité rapidement ?
Connaître à l’avance facilite la préparation de la saison à venir. Cela ne me dérange pas pour le moment. Je veux prendre mon temps pour choisir. Je ne saute pas sur la première batte qui arrive. Je veux un projet avec lequel je me sens vraiment à l’aise. Je veux me sentir important et apporter plus au club où je vais. Je sais que ce ne sera pas facile, mais je connais mon âme de compétiteur. Je suis déterminé, alors je mettrai toutes les chances de mon côté pour réussir.

Quelles sont vos ambitions à court terme ?
Je veux changer mon attitude envers ma carrière. L’athlète est la chose la plus importante. Je ne me lance pas dans un projet où on me propose simplement de gagner beaucoup d’argent. Je veux rejoindre un club avec des ambitions, un vrai projet et qui veut aller de l’avant. Je préférerai le côté sportif à l’argent, c’est certain. Je sais que si je veux être le joueur que je veux être, je dois y aller.

Avez-vous déjà des offres spécifiques ?
Pour le moment, je n’ai rien de concret, mais les discussions sont bel et bien là.

Que vous disent les Clermontois quand vous les croisez dans la rue ?
Beaucoup disent merci. Ils sont contents de nous, de la saison que nous avons eue. Ils me remercient également d’être resté et de faire vivre le club. Cela prouve que mon travail est vu et apprécié. Cela me réchauffe vraiment le cœur. »

Leave a Comment