« Avant, les Lyonnais venaient soutenir Saint-Étienne ! »

L’AS Saint-Étienne est reléguée en Ligue 2 après sa défaite face à Auxerre le 29 mai. Au-delà des événements qui se sont déroulés ce soir-là, c’est tout un pan de l’histoire stéphanoise qui semble se tourner. Jean-Guy Riou accompagne l’ASSE depuis plus de 40 ans. Il raconte la notoriété des Verts des années 1970, quand les Lyonnais venaient soutenir Saint-Étienne, à aujourd’hui, où les plus jeunes préfèrent désormais soutenir Lyon ou le PSG. Nous avons recueilli son témoignage.

Dans les années 1970, des Lyonnais sont venus soutenir Saint-Étienne ! »

« J’ai 54 ans et je suis supporter de l’ASSE depuis mon enfance. Je me souviens avoir vécu dans un petit village d’Ardèche. En 1976 j’avais 8 ans et le maillot vert Manufrance. Mon père n’était pas un grand fan de foot, mais il regardait les matchs de l’ASSE. J’avais le droit de regarder les quinze premières minutes avant de me coucher. J’étais fou devant la télé ! A l’époque, Saint-Étienne était au sommet du football français, c’était quasiment le seul club qu’on voyait à la télé. Ça avait une dimension européenne, c’était le renouveau du football français. Il portait aussi les valeurs de travailleurs et de loyauté. Dans les années 1970, des Lyonnais sont venus soutenir Saint-Étienne !

Plus de 40 ans plus tard, je suis aujourd’hui président d’un des groupes de supporters de l’ASSE : l’Union des supporters stéphanois (USS), issue des Associés supporters (AS). C’est le 4èmee Relégué de l’ASSE en ligue 2 où j’habite : 84, 96, 2001 et maintenant 2022. Le problème c’est qu’on sait quand on est relégué mais jamais quand on est promu. Beaucoup de bailleurs de fonds s’y attendaient, mais nous avons tout de même cru au maintien. Après tout, le vert est la couleur de l’espoir !

“Tout le monde sait que tant que l’ASSE sera allumée, il y aura du monde dans les bars et restaurants de Saint-Etienne.”

Ce 4èmee Descente, je ne peux pas m’en remettre. La saison a été catastrophique et avec cette relégation en ligue 2 on va se retrouver dans des villes qui ne font pas rêver, avec moins de supporters… Je pense que le club a raté le niveau des années 2010-2015 où le football s’améliorait grâce aux investissements dans Le Qatar a changé de club pour rester en Ligue 1. Il y avait déjà un déficit structurel qui a explosé et le club a été obligé de vendre de jeunes joueurs prometteurs comme William Saliba qui joue à l’OM aujourd’hui… On a écopé de plusieurs pénalités et de matchs à huis clos ce qui entraîne aussi un manque à gagner.

Pour le club lui-même, cette descente est catastrophique. Si la vente ne se concrétise pas, ils seront contraints de licencier des employés, qui sont actuellement au nombre d’environ 300. Dans la ville de Saint-Étienne, l’ASSE attire les touristes qui viennent voir le stade, le Musée vert… Tout le monde sait que tant que l’ASSE tournera, il y aura du monde dans les bars et restaurants. Le souvenir des jours de gloire des années 70 persiste. L’ASSE est une histoire, un héritage, presque une légende du football.

“Aujourd’hui, Saint-Étienne ne laisse plus rêver les jeunes qui préfèrent supporter Lyon ou le PSG.

L’image du club est ternie par les événements du 29 mai après le match contre Auxerre qui a conduit à la relégation de l’ASSE en 2e division. De plus, c’est arrivé le lendemain des incidents du Stade de France, donc je pense que les sanctions vont être lourdes. Au lieu d’attaquer les coupables individuellement, punissez-les tous. On va encore perdre des membres… Le papy qui emmène son petit-fils aux jeux sera aussi puni. Je fais également partie de l’Autorité nationale d’assistance (INS) [installée au ministère des Sports depuis 2017, l’INS vise à renforcer le dialogue avec les supporters dans le cadre de la lutte contre le hooliganisme, ndlr]. Nous avons mis en place des groupes de travail sur la gestion des supporters : fan-officiers, coffre-fort des places debout, pyrotechnie encadrée… Nous avons également œuvré via la fondation “Daniel Nivel” pour déployer des policiers sur place dans certains clubs. La saison prochaine, il y aura huit clubs répartis en Ligues 1 et 2, dont un pour l’ASSE.

Il y a une baisse importante des supporters. Nous sommes environ 700 avec l’USS cette année, contre 1700 il y a dix ans. Aujourd’hui, Saint-Étienne n’est plus le rêve des jeunes qui préfèrent supporter Lyon ou le PSG et les rangs des supporters vieillissent. J’ai porté mes enfants de match en match, mais ils ne sont pas prêts à reprendre le flambeau. Sauf peut-être ma fille de 21 ans… »

Football ASSE Lyon Saint Etienne
L’ASSE a été reléguée en Ligue 2 pour la 4e fois fin mai 2022. Image d’illustration parAnissa Can de Pixabay

Leave a Comment