Amiens SC – Emmanuel Bourgaud : “Cinq ans après c’est toujours la folie !”

A 34 ans, Emmanuel Bourgaud poursuit sa carrière de vaniteux Capitaine des Herbiers en Vendée (Nat.2) le milieu de terrain restera à jamais le héros de la remontée historique de l’Amiens SC en Ligue 1 il a marqué son but légendaire à la 96e minute au stade Auguste Delaune de Reims (2-1) le 19 mai 2017… il y a cinq ans.

“Ça reste à vie !”

Si tu me parles d’Amiens aujourd’hui, tu me demandes tout de suite le but de la montée” explique Emmanuel Bourgaud. “Cinq ans plus tard, même dans mon groupe, on me pose encore beaucoup de questions… “Comment s’est passé votre but ?”… “Pourquoi étiez-vous positionné là quand le ballon est venu ?” Et je réponds que c’est l’instinct qui Je ne pense pas qu’on se soit posé de questions quand le ballon m’est venu, mais c’est vrai que les gens me le demandent encore souvent. Et je le revois parfois parce que je reçois une petite alerte quand quelqu’un m’identifie sur les réseaux sociaux pour que je puisse passer trente secondes sur cette vidéo. Je n’oublierai jamais cet objectif, il restera pour toute une vie !“.

“Pas beaucoup de buts comme ça dans la vie !”

Aujourd’hui, c’est encore un truc de fou ! Les buts de dernière seconde comme celui-ci pour une promotion ne sont pas nombreux dans la vie et j’ai eu l’occasion de marquer ce but ! Ce petit coup du sort était aussi important pour moi, car j’ai pu ensuite découvrir la Ligue 1 avec Amiens.‘ confie fièrement le milieu de terrain, qui sera là en 2017/2018 17 matchs dans l’élite du football français avec les « braqueurs » de Christophe Pélissier avant de poursuivre sa carrière au Red Star puis aux Herbiers.

« Amiens, mon club de cœur

A 34 ans, Emmanuel Bourgaud est désormais capitaine de l’équipe de Vendée, 8e de son groupe en National 2.”Je suis très content car je vis une saison complète sans blessure, donc j’espère que ça va continuer comme ça. J’essaie de rester décisif pour le club pour lequel je joue», explique le natif d’Angers continue de suivre le cours d’Amiens de loin en Ligue 2.”Malgré une saison compliquée, l’essentiel a été la pension alimentaire, ils ont pu l’obtenir en espérant pouvoir revenir en Ligue 1 au plus vite dans les années à venir. Amiens c’est mon club de cœur, je le suis toujours, j’ai trois belles saisons passé là-bas avec deux promotions et de bons divertissements en Ligue 1.”

Avec le point culminant de celui-ci Soirée folle du vendredi 19 mai 2017. “Si je devais capturer une image, ce serait la communion avec le public et l’équipe à la fin du match au stade Auguste Delaune et la fête sur le terrain. Cinq ans déjà, ça passe tellement vite… c’était super !

Leave a Comment