A Yèvres, deux équipements sportifs sont rebaptisés en l’honneur de Benjamin Nivet et Gérard Morice

Benjamin Nivet est déjà le parrain de l’Étoile de Brou, où il a étudié le football avant de connaître le succès dans la carrière professionnelle qu’on lui connaît en Ligue 1 ou en Ligue 2 à Auxerre, Châteauroux et Troyes jusqu’à battre un record de longévité à 42 ans titularisé. Son nom est désormais associé au complexe sportif de la Croix-Verte à Yèvres. Une plaque sera dévoilée le samedi 11 juin. Il sera installé sur le rond-point, non loin des équipements que la commune met à la disposition de ses administrés depuis 2014 pour développer la pratique sportive.

“Nous voulions lui rendre hommage de son vivant et Benjamin a tout de suite accepté. Il nous fera la faveur d’être là. C’est une belle reconnaissance », a déclaré le maire Bruno Perry.

Le camping municipal de Châteaudun rouvrira le 22 juin avec un nouveau gérant

Benjamin Nivet, le divin chauve, comme on l’appelle parfois, n’a plus joué depuis 2019, hormis quelques pièces de bienfaisance avec les Variétés-Club de France. Il est passé derrière la caméra en tant que consultant TV. Mais il reste une icône à part entière dans le Pays dunois et le premier magistrat des Yèvrois le porte dans son cœur :

“C’est un mec génial ! Né dans le pays où vivent encore ses parents, il n’oublie jamais d’où il vient. Il est régulièrement présent à Yèvres. Benjamin a toujours eu une attitude exemplaire sur et en dehors du terrain. Et sa longévité va de pair avec son hygiène de vie irréprochable. »

“Une personnalité locale”

Bruno Perry raconte deux anecdotes sur celui qui, évoluant sur le carré vert, était doué d’une technique, d’une vision du jeu et d’une qualité de passe au-dessus de la moyenne. « Il m’a invité à un match entre Troyes et Bordeaux, mon équipe préférée, au Stade de l’Aube et en 2016 on a offert à Daniel Mangeas (le célèbre speaker du Tour de France, ndlr) son maillot encadré lors du Grand Départ remis au Circuit d’Eure-et-Loir à Yèvres ». Gérard Moritz.
La municipalité profitera de cette cérémonie, organisée par le député Jean-Philippe Malherbe et le conseiller sportif Gauthier Leseur, pour baptiser également la salle des sports. Elle porte désormais le nom de Gérard Morice, un bénévole de Yèvre dont l’engagement a fait ses preuves.

“C’est une personnalité locale”, note Bruno Perry. Il a fondé il y a quarante ans le département tennis de table de l’US Yèvres et y est toujours, même s’il joue moins maintenant, et il a également été président de l’USY de toutes les sections pendant une bonne vingtaine d’années. Sous sa coupe, le club a fêté le championnat national avec l’équipe féminine. Cette chambre est un peu la sienne. Il a participé à des études de bâtiment avec Jacques Delavallée (ancien maire, ndlr). Le sport et le milieu associatif de Yèvre lui doivent beaucoup.

Yèvres Le comité des fêtes prépare sa brocante

Cette volonté de mettre à l’honneur les personnalités locales plaît naturellement à ceux qui le choisissent, ainsi qu’à ceux qui seront mis à l’honneur.

La semaine dernière encore, Bruno Perry évoquait ces initiations lors du dîner des seniors à la salle de récréation. Il rapporte : « Gérard Morice était présent. Il est monté sur scène pour raconter une histoire et j’en ai profité pour expliquer la genèse de ce projet aux anciens. On a ressenti beaucoup d’émotions en lui, ça le touche parce que c’est quelque chose qui lui va droit au cœur. »

Philippe Provot

Leave a Comment