un triste remake du printemps 2018 ?

Qu’est-ce qui vient après cette annonce ?

L’ivresse du sommet, la peur de tomber. Discutez avec Dimitri Payet, Steve Mandanda ou encore Boubacar Kamara qui étaient tous présents à l’époque. Le scénario catastrophe de la saison 2017-2018 a marqué la ville de Marseille. Malgré deux victoires en ouverture – suivies de deux défaites contre Rennes et Monaco – les Marseillais avaient peu à peu surmonté les obstacles cette année après un début poussif. Emmenés par un Rudi Garcia inspiré dans sa décision de mettre en place un 4-2-3-1 et d’apporter un soutien plus défensif à l’ensemble du groupe, les Olympiens, portés par la qualité de Luiz Gustavo depuis Florian Thauvin aux 22 buts en Ligue 1 et un payet avec 13 offres ont continué à s’améliorer. Résultat ? 80 buts marqués toute l’année, quatrième meilleure attaque du championnat. Oui, mais pour le reste ?

Le souvenir d’un cauchemar, d’une fin de saison tragique. Physiquement blasés après plusieurs mois au plus haut niveau, les coéquipiers de Morgan Sanson ont finalement tout perdu dans le sprint final. Tenues en échec à Guingamp (3-3) lors de la 37e journée de Ligue 1, les Marseillais, quatrièmes à l’issue de la saison, ont laissé derrière elles l’AS Monaco (2e, 80 pts) et l’Olympique Lyonnais (3e, 78 pts). sur le podium et a raté un petit point derrière sa rivale rhodanienne. Un résultat d’autant plus malheureux pour l’OM, ​​qui a battu de justesse l’Atlético de Madrid en finale de Ligue Europa par un brillant Antoine Griezmann (3-0). “N’oubliez pas que nous avons disputé 61 matchs et il est normal que les organisations aient souffert ces dernières semaines. Avec un groupe à 100% on aurait pu tenir plus longtemps avec ce monstre qui s’appelle l’Atlético. Nous aurons entendu parler de cette finale. Nous voulons revivre cela. Cela n’enlève rien à l’impressionnante saga de l’OM. Nous avons su faire la fierté des Marseillais.a assuré Garcia malgré tout à la fin du choc face aux Colchoneros.

L’OM reste sous pression !

Exsangue en 2018 et spolié dans la dernière ligne droite de la Ligue des champions, le club phocéen se retrouve aujourd’hui dans un scénario (presque) similaire. KO battu par le Feyenoord Rotterdam en demi-finale de la conférence de la Ligue Europa, l’OM reste sous pression en Ligue 1. A deux journées de la fin, les Marseillais (68 points) talonnent en effet l’AS Monaco (65 points), l’OGC Nice (63 points) et le Stade Rennais (62 points), adversaires des Olympiens, ce samedi à 9h. après-midi, et récemment battu à Nantes (1-2). Alors, pour ne pas connaître le triste sort d’il y a quatre ans, les hommes de Jorge Sampaoli ne doivent pas faiblir d’un iota. Une mission qui s’avère complexe.

Samedi soir, Marseille se rendra au Roazhon Park pour défier le Stade Rennais de Bruno Genesio, qui a excellé contre les grandes équipes de L1 et est toujours en lice pour une place en Ligue des Champions. Un choc décisif que les Phocéens doivent absorber tant bien que mal avant de terminer la saison à domicile face à Strasbourg (6e, 60 points), qui peut aussi décrocher une place en Coupe d’Europe… En cas de faux pas lors de ces deux dernières éliminations, L’OM pourrait alors perdre sa place de dauphin du PSG, équivalant à une qualification directe pour la prochaine C1. Pire, si les coéquipiers de Valentin Rongier venaient à s’enfoncer, la C1 pourrait même les devancer entièrement. “Nous avons fait neuf mois de haute qualité, mais si nous manquons les trois dernières semaines, c’est neuf mois pour rien. Tout perdre en quelques jours est terrible. Nous devons tout faire pour ne pas avoir de regrets.rappelait en ce sens Dimitri Payet début mai.

Fatigue collective et corps meurtris !

Un scénario catastrophe qui semble plus improbable que celui vécu au printemps 2018, car si l’OM a déjà quitté la scène européenne, sa position en championnat restera nettement plus avantageuse que sous le règne de Rudi Garcia. Quatrièmes à l’entame du sprint final, les Olympiennes étaient en effet dans le rôle du chasseur. Aujourd’hui, la bande de Sampaoli a son destin entre ses mains et la dernière prestation face aux Merlus (3-0) a de quoi rassurer les supporters marseillais, même si le carnage vécu à Lorient se solde par les blessures de Duje Caleta. Car, Cédric Bakambu, Gerson et Bamba Dieng y ajoutent aussi de l’inquiétude dans les rangs.

“Je suis occupé. Ce sont des joueurs qui ont enchaîné les matchs. Il y a de la fatigue accumulée. On sort aussi d’une rencontre particulièrement intense contre Feyenoord. Apparemment, la blessure la plus grave est celle de Bakambu. On ne sait pas encore pour les autres. On va voir leur sérieux pour notre retour à Marseille. C’est la fin de la saison, il y a beaucoup de fatigue et d’usure, comme je l’ai dit, et ça se voit chez les joueurs. On a peut-être un petit effectif, mais on est très heureux de cette victoire., Sampaoli a affirmé à cet égard. Une chose est sûre, jouer avec un maximum de sérieux et sans son champion Dimitri Payet, lui aussi blessé et forfait jusqu’à la fin de la saison, l’OM doit redouter ses deux dernières rencontres. Deux chocs, deux finales pour éviter de plonger tout un peuple dans un drame déjà vécu…

Pour ce match crucial de l’OM, ​​créez dès aujourd’hui votre compte Parions Sport en ligne pour profiter du Bonus de Bienvenue offert jusqu’à 200€ et 10€ de Pari Gratuit Sans Dépôt avec le code FML1. Pariez 200 € sur une victoire 1-0 de l’OM pour tenter de remporter 1 500 € (cote 7,50). (Les tarifs sont sujets à des fluctuations)

Leave a Comment