Maintien de la Ligue 1 Europa… la 37e journée sera cruciale ! . Des sports

Il est maintenant doublé ou terminé. Tout gagner ou tout perdre : c’est en gros ce qu’attendent douze des vingt équipes de Ligue 1 samedi, en clôture de la 37e et avant-dernière journée. Il y a la course au podium et à l’Europe avec Marseille (2e), Monaco (3e), Nice (4e), Rennes (5e), ​​Strasbourg (6e) et Lens (7e). Reste ensuite la quête du bas, avec Troyes (15e), Clermont (16e), Lorient (17e), Saint-Étienne (18e), Metz (19e) et Bordeaux (20e). La conception de la production, cette fois nous rentrons dans le détail des problèmes sur les différentes pelouses.

Le podium : Marseille a une première balle de match

Pourquoi remettre à demain ce que l’OM peut faire aujourd’hui ? Une victoire à Rennes assurerait sa place sur le podium tout en mettant fin à la chasse à l’OGC Nice et au Stade rennais. Marseille a une première balle de match et on aurait tort de ne pas la mettre en œuvre. Les Phocéens pourraient être assurés de disputer la Ligue des champions dès la saison prochaine, reste à savoir ensuite si passer par un barrage sera nécessaire ou non. “Notre qualification ne dépend que de nous, pas des résultats des autres équipes” confirme Jorge Sampaoli.

A LIRE AUSSI. Ligue 1. Le troisième doit officiellement passer par les barrages de la Ligue des champions

A l’entame de la 37e journée et accueillant Brest alors qu’il n’y avait plus rien à jouer, l’AS Monaco accuse trois points de retard sur l’OM. Mais son élan n’est pas sans rappeler celui de Bordeaux en 2008-2009, quand les Girondins d’une autre époque avaient enchaîné 11 victoires d’affilée et renversé Marseille pour le titre. L’ASM, actuellement à huit ans, ne pourra pas faire mieux mais le club de la Principauté garde à l’esprit qu’il a un lien avec le club marseillais.

Les séances couvraient : Rennes-Marseille, Monaco-Brest, Nice-Lille.

Les postes : 2e Marseille (68 pts, +23), 3e Monaco (65 pts, +23), 4e Nice (63 pts, +17), 5e Rennes (62 pts, +40).

A LIRE AUSSI. OM, Monaco… Les scénarios qui pourraient envoyer les deux clubs en Ligue des champions

Europe : Rennes ne cherche pas à tout perdre, Strasbourg en embuscade

photo kevin gameiro et strassburger en quête d'une qualification européenne.  © Photo : Vincent Michel / Ouest-France

Kévin Gameiro et les Strasbourgeois guettent la qualification européenne. © Photo : Vincent Michel / Ouest-France

Pour la première fois depuis fin mars, le Stade Rennais (5e) n’est plus sur le podium. Après avoir longtemps nourri des espoirs de qualification pour la Ligue des champions, n’a-t-il pas tout perdu à Nantes (2-1) mercredi ? A deux journées de la fin, il compte six points de retard sur Marseille (2e) et trois sur Monaco (3e). Le podium s’est clairement éloigné, la deuxième place s’est presque évaporée. La C1 est toujours accessible mais il faut gagner les deux derniers matchs du calendrier. Un tout autre résultat samedi face à l’OM à domicile ruinerait presque totalement les chances de podium.

A LIRE AUSSI. Stade rennais. De la place 2 à la place 7 tout est encore possible : les différents scénarios

Les Rouge et Noir ne sont pas à l’abri de désillusions encore plus grandes, tant la compétition se profile. Nice (4e) ne veut pas non plus tout perdre après la défaite en finale de la Coupe de France et continue de rêver d’une qualification pour le Championnat d’Europe. Les joueurs de Christophe Galtier défient les Lillois qui n’ont plus rien à jouer. Strasbourg (6e) et Lens (7e), qui en tant que chasseurs doivent obtenir respectivement au moins trois et cinq points sur les six derniers points possibles, sont à l’affût et pourraient être des trouble-fête. Les Alsaciens accueillent Clermont et les nordistes vont à Troyes.

Les séances couvraient : Rennes – Marseille, Monaco – Brest, Nice – Lille, Strasbourg – Clermont, Troyes – Lens.

Les postes : 2. Marseille (68 pts, +23), 3. Monaco (65 pts, +23), 4. Nice (63 pts, +17), 5. Rennes (62 pts, +40), 6. Strasbourg (60 pts , +20), 7ème objectif (58 pts, +12).

A LIRE AUSSI. ASSE, Metz, Bordeaux… Tous les scénarios qui pourraient sceller le sort des trois clubs

Maintien : Saint-Étienne a Lorient en ligne de mire, Metz et Bordeaux au bord du gouffre

Dans les profondeurs du championnat, la tension est toute autre. On ne parle pas ici de l’Europe, on joue sa survie. Si Troyes (15e) et Clermont (16e) ont un pied et demi en Ligue 1 la saison prochaine, il nous reste encore à gratter cette dernière place qui devrait suffire à tenir. Battu à quatre reprises lors des cinq dernières journées, Lorient (17e) est encore sur le fil. Avec 34 points, trois de plus que le barrage de Saint-Étienne, les hommes de Christophe Pélissier de Saint-Étienne restent menacés.

A LIRE AUSSI. Clermont, Lorient, Saint-Etienne… Les travaux de maintenance seront au plus bas

L’ASSE (18e) se lance dans le sprint final avec un regard à l’avant et à l’arrière. Lorient est à trois points, mais Metz et Bordeaux, pour qui il n’y a guère plus d’espoir que ce barrage, sont respectivement à trois et quatre points. En cas de défaite contre Lorient samedi, les Girondins seront officiellement relégués en Ligue 2.

Les séances couvraient : Bordeaux – Lorient, Metz – Angers, Saint-Étienne – Reims, Troyes – Lens, Strasbourg – Clermont.

Les postes : 15 Troyes (37 pts, -14), 16 Clermont (36 pts, -29), 17 Lorient (34 pts, -28), 18 Saint-Étienne (31 pts, -34), 19 Metz (28 pts, -30 ), 20 Bordelais (27 points, -41).

A LIRE AUSSI. Le FC Lorient sera soigné dès samedi soir quand…

Honneur : Nantes en veut plus, Montpellier teste face à Paris

photo à lyon, randal kolo muani jouera son avant-dernier match contre le fc nantes.  avant d'aller à Francfort la saison prochaine.  © Photo : Jérôme Fouquet / Ouest France

Randal Kolo Muani jouera son avant-dernier match contre le FC Nantes à Lyon. Avant d’aller à Francfort la saison prochaine. © Photo : Jérôme Fouquet / Ouest-France

En cette 37e journée, deux rencontres sont franchement dénuées de sens : Lyon-Nantes et Montpellier-Paris. Il y a une semaine seulement, vainqueur de sa quatrième Coupe de France, mais aussi vainqueur de la semaine à Rennes dans le derby, le FC Nantes (9e) est honoré de terminer de la meilleure des manières sa très belle saison. L’OL (8e) n’a plus rien à jouer contre lui et est certain qu’il ne disputera aucune compétition européenne la saison prochaine.

Le PSG continue son tour d’honneur. Le club de la capitale, sacré champion de France au soir de la 34e journée, le 23 avril, a depuis concédé deux nuls (3-3 à Strasbourg, puis 2-2 contre Troyes) et avec un déplacement à Montpellier (13e) samedi avant la réception. de Metz. L’équipe montpelliéraine d’Olivier Dall’Oglio n’a remporté qu’un seul de ses 11 derniers matches de Ligue 1 et n’a plus joué depuis de nombreuses semaines.

Réunions sans problèmes : Lyon-Nantes, Montpellier-Paris.

Les postes : 8 Lyon (55 pts, +13), 9 Nantes (54 pts, +8), 10 Lille (51 pts, -2), 11 Brest (48 pts, -4), 12 Reims (43 pts). , -1), 13 Montpellier (43 pts, -6), 14 Angers (38 pts, -8).

Leave a Comment