Après le 22h1, le président de Septèmes réagit au soupçon d’un accord avec Arles

Salah Nasri a été invité à BFM Marseille alors que la polémique enfle dans le football amateur compte tenu de l’ampleur inédite du but (22-1) du Septèmes FC, le président du club atomisé par l’AC Arles. Salah Nasri voulait éliminer les allégations de corruption. Le résultat du match a en effet permis à Arles de reprendre la tête de la Poule C en Régional 2 grâce à une… meilleure différence de buts.

L’étrange succès d’Arles face à Septèmes a braqué les projecteurs sur le Championnat Régional 2, qui en temps normal serait resté anonyme. Hormis le fait que l’enjeu et le résultat d’une rencontre de Poule C en Ligue Méditerranée ont suscité la polémique et exposé le monde amateur devant tout le monde. Seul le premier du groupe obtiendra une promotion en R1, l’élite régionale. Avant cette 22e journée, cependant, Martigues devançait l’AC Arles à la différence de buts puisque les deux équipes étaient à égalité de points au classement. Après la victoire de Martigues 6-0, Arles a dû faire un gros carton pour prendre l’avantage. Et avec un improbable 22:1 face au FC Septèmes. Un résultat au rugby plus qu’au football, permettant aux Arlésiens de renverser le tableau et de dépasser Martigues à la différence de buts au lendemain de la fin du Championnat, d’où la méfiance.

La Ligue méditerranéenne a également lancé une enquête pour répondre aux allégations de corruption liées à cette rencontre. “Si je suis clairement accusé, nous porterons plainte auprès de mes avocats pour propos diffamatoires”, a déclaré Salah Nasri, président du FC Septèmes, à BFM Marseille. Il ne fait aucun doute que je recueille de telles accusations lorsqu’elles sont complètement infondées et fausses. A aucun moment le match n’a été arrangé avec Arles. Évidemment si vous ne connaissez pas l’histoire la partition est très fluide et pas logique pour un niveau de R2. C’est l’équipe réserve qui a joué à Arles pour ne pas baisser les bras justement pour faire respecter l’éthique du championnat. Si nous avions abandonné, Arles aurait hurlé.”

Le président du club de Martigues, Alain Nersessian, joint lundi soir par RMC Sport, a déclaré attendre avec impatience le résultat de l’enquête diligentée par la Ligue méditerranéenne face à “un score rare et tout simplement incroyable”. “Nous avons de très bonnes relations avec Martigues”, a déclaré Salah Nasri à BFM Marseille. Le directeur sportif est un ami avec qui nous mangeons régulièrement et avec qui j’ai travaillé au Consolat pendant des années. Le président que j’ai eu au téléphone hier lui a expliqué que je comprenais sa situation mais personne ne s’en est offusqué puisqu’il nous a battus avec le onze de départ par sept buts à domicile.

Leave a Comment