L’AC Milan bat Hellas Verona et reprend la tête de la Serie A

Le match : 1-3

L’AC Milan reprend sa place de leader de la Serie A à l’Inter. Deux jours après la victoire écrasante des Nerazzuri sur Empoli (4-2), les Rossoneri sont parvenus à se sortir du piège du Hellas Vérone (9e). Après avoir encaissé le but, les Milanais se sont finalement imposés en Vénétie (3-1) grâce à un doublé de Sandro Tonali, qui a fêté ses 22 ans le 8 mai.

Le début de match devrait profiter aux Milanais. Theo Hernandez ouvre les hostilités d’un tir lointain (8e) avant que Rade Krunic ne force Montipo à parer une tête puissante du bout des doigts (14e). Une minute plus tard, Sandro Tonali pensait avoir ouvert le score après un long ballon de Mike Maignan. Enfin, la VAR a annulé le but pour la position de hors-jeu du jeune Italien.

En ne trouvant pas l’erreur, Milan s’exposait à une riposte de l’Hellas. Cela a failli arriver à la 35e minute quand le stade Marcantonio Bentegodi s’est levé en voyant trembler le petit filet de Mike Maignan. Mais Giovanni Simeone, trouvé dans les profondeurs, n’en trouva que l’extérieur.

Le doublé pour Tonali

La sanction est finalement tombée deux minutes plus tard au terme d’une superbe action collective qui a vu le centre de Lazovic bercé par Maignan et dirigé par le capitaine de Vérone Marco Faraoni (1-0, 37e). Frustrés, comme l’avait prévenu Rafael Leao après une bagarre, les Milanais ont réussi à égaliser juste avant la pause. Une mauvaise reprise de Gianluca Caprari a permis au milieu de terrain milanais de trouver Leao sur la gauche. Le Portugais a lâché Casale avant de servir sur Tonali, qui a déséquilibré le ballon en profondeur (45’+3′).

Les Milanais ont poursuivi sur leur lancée après la pause. Cinq minutes après le début de la seconde période, Leao a mené une contre-attaque ultra-rapide avant de centrer en profondeur pour trouver Tonali seul au second poteau. L’Italien n’a eu qu’à se glisser dans le but vide (50e).

Après ça ? Beaucoup plus du Milanais qui a laissé le ballon aux Véronais. Seule une frappe puissante de Calabria, repoussée en corner, sortait les Rossoneri de leur léthargie (80e). Le capitaine cède la place à Alessandro Florenzi à la 84e minute et deux minutes plus tard l’ancien Parisien termine la rencontre d’un tir croisé dans le petit filet adverse. après un une-deux avec Junior Messias.

Leave a Comment