Toujours crucial, Nkunku ouvre la voie à la Ligue des champions à Leipzig

L’ancien Parisien, auteur d’un nouveau doublé, continue de faire des merveilles à Leipzig en route pour composter son billet pour la C1.

Grâce à un doublé de Christopher Nkunku et une victoire 4-0 sur Augsbourg, Leipzig est revenu in extremis dimanche dans le top 4 de Bundesliga et s’est qualifié pour la Ligue des champions à une journée de la fin. Avant la 34e et dernière journée samedi prochain, le RB n’est qu’à la quatrième place avec 57 points, deux longueurs devant le cinquième Fribourg.

Le Bayern – déjà champion depuis deux semaines -, Dortmund et Leverkusen occupent les trois premières places et sont assurés de disputer la prochaine Ligue des champions. Leipzig doit encore valider son billet lors du dernier match face à Bielefeld, qui est 17e et pratiquement voué à la relégation.

Mais que le RB revient de loin ! Persistante depuis janvier, la mécanique parfaitement huilée du club saxon s’est brutalement installée depuis deux semaines : une élimination douloureuse en demi-finale de la Ligue Europa face aux Glasgow Rangers et deux défaites de rang en Bundesliga ont provoqué un terrible du froid. A deux jours de la fin du championnat, Fribourg conserve la quatrième place du classement et Leipzig voit la Ligue des champions s’éloigner brutalement.

Nkunku impérial

Cette 33e journée a rebattu les cartes. Contre toute attente, Fribourg a fait le break à domicile face à l’Union Berlin (1-4) samedi. Leipzig n’a pas raté l’occasion. L’attaquant portugais Andre Silva a ouvert le score face à Augsbourg d’une superbe frappe de l’extérieur de la surface (1-0, 40e).

Puis le néo-national français Christopher Nkunku, qui était en état de grâce depuis plusieurs mois, a frappé à deux reprises : transformation immédiate dans la surface de réparation après un centre de son compatriote Nordi Mukiele (2-0, 48e) et deuxième but a un peu au même poste, mais cette fois en finesse (3-0, 57e). L’ancien Parisien compte désormais 20 buts et 15 passes décisives en Liga cette saison. Emil Forsberg a alourdi le penalty d’un penalty (4-0, 64e).

Le Bayern, pour sa part, a concédé un match nul 2-2 contre Stuttgart lors du dernier match à domicile de la saison, laissant les Souabes en position de barrage potentiel avant la 34e et dernière journée de jeu. Serge Gnabry (1-1, 35e) et Thomas Müller (2-1, 44e) ont marqué pour les “champions du record”, mais Tiago Tomas a marqué pour le VfB (1-0, 8e) et Sasa Kalajdzic a égalisé à 2-2 out ( 52e).

Coman voit rouge

Kingsley Coman a été expulsé dans le temps additionnel pour avoir frappé un adversaire dans le feu de l’action. Le fait que les trois points n’aient pas été récupérés peut être imputé à la maladresse de ses attaquants, qui se sont retrouvés à quatre reprises dans un tête-à-tête face à Manuel Neuer.

Julian Nagelsmann, entraîneur du Bayern, avait pourtant tenu sa promesse de ne pas brusquer ce match pour ne pas gâcher la lutte pour la relégation : il alignait sa meilleure équipe possible et les joueurs respectaient à la fois la concurrence et leurs supporters par un usage digne montré de leur réputation.

Mais la défense centrale bavaroise, notamment le jeune Français Tanguy Nianzou, a énormément souffert des attaquants rapides de l’adversaire : d’abord débordés sur l’aile, pour le premier but de Stuttgart, puis complètement défaits d’une tête pour le second. Dans l’autre match de dimanche, l’Eintracht Francfort, qui affrontera les Glasgow Rangers en finale de la Ligue Europa le 18 mai, a fait match nul 1-1 à domicile face à Mönchengladbach. Le match s’est déroulé sans encombre pour les deux équipes, tranquillement en milieu de tableau (Mönchengladbach 10e et Francfort 12e).

Leave a Comment