Ligue 1 : vainqueur à Lorient, l’OM deuxième à Monaco

Le match : 0-3

Le rythme infernal de Monaco a condamné l’OM à se déplacer sur le terrain de Lorient pour éviter un faux pas. Vainqueur (3-0) grâce notamment à un doublé de Bamba Dieng, le club phocéen a retrouvé sa deuxième place de Ligue 1 aux dépens de l’ASM, de nouveau relégué à trois points.

A une semaine du déplacement à Rennes pour un match crucial en route vers la qualification directe pour la Ligue des champions, les Marseillais peuvent savourer ce succès, déclenché par une reprise acrobatique de l’aile droite, suivi de Dieng, qui avec Ünder a repoussé un brillant centre ( 0:1, 39e). Dreyer ne pouvait rien changer à cette action alors qu’il avait illuminé sa première mi-temps de deux arrêts de tête exceptionnels de Gerson (22e) et Dieng (26e). A cette deuxième occasion, le gardien des Merlus a été secondé par Morel, qui a repoussé une frappe de Gueye devant sa ligne.

Bakambu, Caleta-Car, Dieng, Gerson : une cascade de blessures

Morel, en revanche, est à l’origine du retard de la relance de l’OM, ​​récompensé par une première mi-temps largement maîtrisée. Faute de précision dans les transitions, les Merlus ont attendu la prolongation en première période avant que Laporte ne devienne une menace, qui a raté une énorme occasion d’une tête sur corner (45+1).

A la relance, l’OM doublait rapidement la mise après une belle combinaison entre Gerson et Luan Peres au service de Guendouzi. L’ancien milieu de terrain de Lorient enchaîne rapidement pour tromper Dreyer, beaucoup moins décisif du côté gauche (0-2, 48e). Parti sur les rails d’une victoire facile, Marseille s’est rapidement glissé en tête face à Lorient, alimenté par un triple remplacement à l’heure de jeu.

Mattéo Guendouzi a marqué contre l'un de ses anciens clubs.  (A. Réau/L'équipe)

Mattéo Guendouzi a marqué contre l’un de ses anciens clubs. (A. Réau/L’équipe)

Mais Dieng, passeur fluide et décisif pour Gerson, buteur de la gauche, a quelque peu accru sa présence sur le terrain face à Merlus (17e), impuissant en attaque et toujours menacé par Saint-Etienne à cause de sa défaite. Pourtant, les deux joueurs se sont disputés après cette action tout aussi blessés qu’avant Bakambu (16e) et Caleta-Car (53e). De plus, Amine Harit a été touché au pied et a dû abandonner au dernier moment. Ainsi, à une semaine de sa sortie cruciale à Rennes, le dauphin du PSG enchaîne les points et les blessures. Les deux faces très opposées d’un même succès.

39

L’OM, qui a désormais pris 39 points à domicile en 2021-2022, aura l’occasion à Rennes (37e journée) d’égaler son record absolu sur une saison : 42 points, 2008-2009.

Le joueur : Dieng, heureux puis malheureux

Remplacé tôt (16e) par Bakambu, touché, Bamba Dieng, joliment mis en échec par Dreyer (26e), n’a rien lâché et a été décisif avec sa seconde chance (39e), coupant avec talent le service d’Ünder. C’est aussi l’international sénégalais (22 ans) qui compte désormais 7 buts en Ligue 1 cette saison et a servi Gerson dans le but du 3-1 (67e) juste avant de partir sur blessure et d’être remplacé par Luis Henrique. Dieng n’aura pas vu le début ni la fin, le reste du match lui aura suffi pour faire la différence.

Leave a Comment