Ligue 1 : le PSG rattrapé à domicile par Troyes

Le jeu : 2:2

Une fin de saison parisienne sans apparitions ne signifie pas beaucoup de victoires. Les champions de France ont été tenus en échec à domicile par Troyes (2-2) dimanche, qui a livré un match cohérent, menant 2-0 avant de renoncer à la victoire. Ce qui ne changera rien à sa saison, si ce n’est que malgré le titre, ce match nul confirme un sentiment récurrent de “peut mieux faire”.

Pourtant, le PSG a frappé très vite, botté par un Angel Di Maria qui s’est enflammé dès le début de la rencontre. Après avoir forcé une belle claquette de Jessy Moulin pour décocher sa frappe enveloppée du gauche (5e), ​​l’Argentin, qui n’avait pas assez de pressing, a envoyé un superbe centre à Marquinhos, buteur calme dans la surface de réparation (1-0 , 6.). Cette entame brutale n’a pas découragé les joueurs de l’ESTAC, qui ont eu tendance à sortir le ballon propre et à se montrer à la première occasion.

Marquinhos a ouvert le score pour le PSG.  (B. Papon/L'équipe)

Marquinhos a ouvert le score pour le PSG. (B. Papon/L’équipe)

Mais les champions de France 2022 ont puni ces Troyens effrénés à la prochaine occasion, une ouverture de Neymar pour Kylian Mbappé, arrêté illégalement dans la surface par Erik Palmer-Brown. Le Brésilien a traversé la pause sereinement (2-0, 23e minute) et a promis à son équipe une victoire confortable, émaillée de nombreux buts.

6

Neymar a joué un rôle déterminant dans chacun de ses 6 derniers matchs de Ligue 1 avec Paris (7 buts, 3 passes décisives), sa plus longue séquence de ce type depuis décembre 2019 à février 2020 (8). Le Brésilien a converti chacune de ses 12 pénalités au Parc des Princes dans l’élite.

Seulement que Nuno Mendes a tenté en plaisantant une passe latérale dangereuse contre la presse adverse. Son ballon risqué est intercepté de l’autre côté par Iké Ugbo, auteur d’une belle série de tirs contrôlés puissants du droit (2-1, 30e). Lorsque Messi heurte le poteau (37e) et que Moulin termine le premier quart-temps comme il l’a commencé, cette fois sur une frappe sur un tir de Mbappé, Paris revient au vestiaire avec un seul but d’avance.

Le dixième montant que Messi a touché cette saison

Une marge suffisamment mince pour redonner espoir aux Troyens. Pour cause, un duel entre Presnel Kimpembe et Renaud Ripart leur offrait rapidement un penalty transformé par Tardieu d’une superbe Panenka (2-2, 49e). La réaction des Parisiens a été retardée jusqu’à ce qu’un but de Neymar soit annulé après l’intervention des arbitres du VAR après la charge préalable de Mbappé sur Palmer-Brown (60e).

Florian Tardieu a battu en toute confiance Keylor Navas sur penalty.  (P. Lahalle/L'équipe)

Florian Tardieu a battu en toute confiance Keylor Navas sur penalty. (P. Lahalle/L’équipe)

Lionel Messi a raté le 3-2 (60e), de façon trop imprécise, comme toutes ses performances. La rencontre a failli basculer rythmiquement sur un centre de Di Maria sur la tête de… Marquinhos, qui manquait le cadre de deux cheveux (83e). Quant à Messi, son tir a directement touché la barre (90+1), le dixième tir de La Pulga cette saison. Pour quelques centimètres, le PSG doit se contenter d’un petit point. Belle chance pour Troyes en revanche dans sa tentative de tenir l’ESTAC qui compte désormais six points d’avance sur Saint-Etienne, 18e et barré.

Le Joueur : Kouame, Pressing Man

En tant que deuxième meilleur sauveur de son équipe (7 balles volées), le milieu de terrain troyen a également apporté sa puissance de frappe tout en apportant sa capacité d’intimidation. C’est lui qui a mis Nuno Mendes sous pression et gêné les Portugais avec le premier but de Trojan. Au final, une performance régulière de sa part.

Leave a Comment