Ligue 1 – Girondins de Bordeaux : “Les responsables de cette situation doivent quitter le club”

Comme de nombreux supporters bordelais, Frédéric Roux a assisté, impuissant, à la débâcle (4-1) subie encore ce dimanche à Angers. Quiconque a porté le maillot du Scapulaire de 2000 à 2006 veut croire que la menace de relégation est une opportunité pour nettoyer le club. Entrevue.

France Bleu Gironde : Comment allez-vous après cette nouvelle humiliation ?

Frédéric Roux : Nous sommes sur la continuité des derniers services. Une telle défaite fait très mal et confirme malheureusement le manque de réaction de nos Girondins de Bordeaux. Nous sommes un peu agacés, amers, tristes car nous savons très bien qu’il y a du potentiel dans ce collectif. Mais aujourd’hui, nous n’avons jamais trouvé les solutions et nous n’avons que des performances médiocres.

Il n’est pas acceptable d’entrer dans un club, de jouer avec ce club, de partir et de le laisser dans le chaos. C’est trop facile.

Bordeaux inoffensif et apathique ?

Bordelais, qui semblent avoir démissionné bien avant le coup d’envoi notamment. J’avais déjà ressenti ça contre Nice, ce manque de révolte, d’engagement. Je dis toujours que lorsque vous entrez sur un terrain de football, vous devez vouloir gagner le match. Je ne pense pas que nous ayons du tout l’esprit aujourd’hui pour sauver ce club de la relégation. C’est avant tout un état d’esprit qu’il faut montrer à chaque minute sur le terrain et malheureusement on n’a pas ça.

A LIRE AUSSI : Bordeaux humilié à Angers (4-1) et fait irruption en Ligue 2.

On a vu les larmes de Jaroslav Plasil au coup de sifflet final. En tant qu’ancien, est-ce difficile d’accepter que Bordeaux s’effondre ?

Quand on est amoureux du club, du foot, on a du mal à voir les Girondins de Bordeaux dans une telle situation. J’ai vu Jaro l’autre jour, il est tristement bouleversé. Nous sommes amoureux de ce club mais nous sommes complètement impuissants. On a des gens qui sont en gestion, sur le terrain, qui ne font pas le nécessaire pour manifester une certaine volonté. On peut être mauvais sur le terrain mais on n’a pas le droit de baisser les bras. Et encore moins un club comme les Girondins de Bordeaux.

Besoin de vous poser rapidement les bonnes questions ?

Quand ce sera officiel, il faudra se poser les bonnes questions, repartir sur de bonnes bases. Pour en revenir à la continuité de cette saison et des saisons précédentes, les choses se compliquent. Je pense qu’il y a un sérieux nettoyage en cours au sein du club. Je crois que les responsables de cette situation doivent quitter le club car c’est inadmissible de venir dans un club, de jouer avec ce club, de partir et de le laisser dans le chaos. C’est trop facile. Nous avons vu les Américains agir de cette façon. On voit Mr Lopez, avec toute sa bonne volonté, en train de quitter le club en Ligue 2. Je veux dire que ces officiels ne devraient plus être responsables des clubs de football. J’ai eu l’exemple à Nancy cette saison qui a été repris par des investisseurs coulant ce club au National. Ces personnes disparaîtront sagement et ce sont les amoureux du club qui en subiront les conséquences. Il faut vivre une intersaison de qualité avec de bonnes décisions. Ça va faire mal, ça va avoir des conséquences graves, je pense notamment aux salariés. Mais je pense que ce sera une bénédiction déguisée si nous voulons nettoyer le club.

Leave a Comment