Humilié à Angers, Bordeaux file droit en Ligue 2, Clermont pousse un ouf de soulagement

Après avoir perdu 4-1 à Angers, le club girondin est devenu lanternes rouges en championnat à deux journées de la fin.

Désormais, les Red Lantern Bordeaux ont poursuivi leur descente aux enfers en s’inclinant 4-1 face à Angers dimanche lors de la 36e journée de Ligue 1, qui a bien failli assurer son maintien de l’autre côté. C’était le scénario du pire : une victoire de Metz sur Lyon (3-2) juste avant le coup d’envoi et un but d’Angers dans les premières minutes… Apparemment résignés, les Bordelais, qui manquaient de mouvement et de précision, n’ont pas ne revenez pas sur vos pieds. Les Girondins sont prêtés, à 6 points de Stéphanois, qui doit jouer mercredi. Pour les Angevins, qui souffrent en fin de championnat, c’est un immense soulagement : 14e ils ont 7 points d’avance sur le barragiste stéphanois, qui doit pourtant rejouer mercredi.

Le succès s’est rapidement concrétisé lorsque Mathias Pereira Lage, parti des profondeurs, a profité d’une sortie ratée de Benoît Costil pour pousser Mohamed-Ali Cho devant un but vide (1-0, 5e). Un grand moment de solitude pour le gardien bordelais, symbole malheureux de la saison ratée de son équipe, de retour dans les cages pour une dernière ligne droite aux allures de chemin de croix. Aucun coéquipier n’est venu l’encourager après sa bévue…

Puis, rattrapant plusieurs arrêts spectaculaires, il n’a rien pu faire, trahi par une défense apathique, avant une tête en biais de Batista Mendy, qui faisait suite à un coup franc d’Angelo Fulgini (2-0, 36e). Juste avant l’heure de jeu, le jeune Sekhou Mara a tenté de relancer son équipe sur corner (2-1, 61e), également de la tête (2-1, 61e), mais Stéphane Bahoken, qui jouait depuis le . Octobre n’avait plus marqué, a donné le souffle aux siens d’un swing inhabituel après un centre de Cho (3-1, 62e). Et dans une dernière contre-attaque, Pereira Lage, servi par le capitaine Ismaël Traoré, a réussi le coup de grâce (4-1, 90e). Membre de l’élite sans relâche depuis 1992, Bordeaux a désormais besoin d’une série de miracles – des victoires contre Lorient, puis à Brest alors que les Verts perdent tous leurs matchs – en espérant au mieux atteindre les barrages.

Clermont peut croire au maintien

Cependant, un maintien est possible côté clermontois (16e, 36 pts). Les Auvergnats ont remporté une rencontre cruciale face à Montpellier (2-1) grâce à un penalty de leur attaquant Mohamed Bayo (68e). Vous vous retrouverez au lieu des séries éliminatoires dans le pire des cas.

De son côté, Lens peut toujours croire en l’Europe. Le capitaine Seko Fofana a offert une victoire cruciale au Racing à Reims (2-1) dans le temps additionnel (90+2). Après avoir raté la C4 d’un point la saison dernière, les Artésiens (7e, 58pts) s’accrochent à leur rêve mais ont besoin d’une carte complète.

Leave a Comment