et la défense à trois est (enfin) arrivée

Le 3-4-3 tant réclamé par de nombreux observateurs prend enfin racine à Paris alors qu’on l’attendait le moins en cette longue fin de saison.

Tout arrive au bon moment, qui sait attendre… Mauricio Pochettino, malgré une longue résistance, a finalement embrassé le 3-4-3 que beaucoup réclamaient en début de saison. A la surprise générale, le sélectionneur argentin a effectivement retiré cette carte de son jeu le 20 avril à Angers (0-3). “Dès le début du championnat, nous avons utilisé ce système avec Danilo Pereira, qui s’est intercalé entre les défenseurs‘ a-t-il corrigé après cette rencontre, justifiant clairement son choix.’circonstances‘, dont la blessure de Mauro Icardi lors de l’échauffement. Alors qu’il a refusé de confirmer qu’il envisageait ce fameux schéma comme celui de l’avenir pour le PSG. Dans cette condition pourtant, le rouge-bleu a débuté contre Lens (1-1), le match pour le titre, et à Strasbourg (3-3).

Et donc ils risquent fort de revenir ce dimanche face à Troyes au nom de la 36e journée du championnat de France. Même si “Poche” s’est voulu mystérieux samedi. “Nous pourrions changer demain (sourire)“, a-t-il déclaré avant de détailler les inconvénients de ce changement. “C’était facile, nous avons eu la possibilité de changer. Nous avons eu du mal à trouver le temps de travailler sur ces changements en début de saison. Mais c’est bien d’avoir plusieurs fils sur l’arc», a expliqué le technicien argentin de 50 ans, qui est également absent de la liste des vainqueurs potentiels pour le titre de meilleur entraîneur de Ligue 1.

Il faut dire que bien qu’il ait guidé le Paris Saint-Germain vers son dixième titre de champion de France, Pochettino n’a jamais vraiment semblé maîtriser les événements lors de la saison 2021-22. Il semblait souvent attraper les vagues au lieu de les chevaucher. “On est là pour développer les idées du PSG, pas pour développer nos idées définies‘ il a accepté L’équipe en novembre, un peu plus d’un an après sa nomination pour succéder à Thomas Tuchel, début 2021. »C’est un système qui demande du travail et du temps à mettre en place, ainsi que de la discipline, comme tout système de jeu sur lequel vous pouvez travailler. C’est un bon moment pour essayer différentes choses et voir comment on se sent.“, a déclaré l’ancien entraîneur de Tottenham, qui a refusé de donner une première évaluation de l’expérience lors d’une conférence de presse samedi. “Je ne peux pas dire que je suis content ou déçu. C’est juste une alternative en ce moment, et je pense que ça a été bon jusqu’à présent.“, il remarque.

Je pense que cela met certains joueurs dans la meilleure forme

Kylian Mbappé sur le 3-4-3

Bilan mathématique stupide ? Deux nuls et une victoire. Donc pas très concluant. Sauf que le 3-4-3 est toujours intéressant à bien des égards, comme l’a analysé Kylian Mbappé après avoir remporté la Coupe des champions face à Lens. Son cinquième à titre personnel, quatre avec Paris et un sous les couleurs de l’AS Monaco. “C’est une question d’organisation et plus une affaire d’entraîneur. Je m’adapte à tous les régimes, je peux jouer dans n’importe quel régimedit-il, lui qui évolue dans cette organisation en équipe de France depuis l’Euro de l’été dernier. Et pour continuer :Je pense que cela met certains joueurs dans la meilleure forme, mais c’est une question pour l’entraîneur.“En l’occurrence, le crack de Bondy, dont l’avenir est la principale préoccupation parisienne en ce moment, pense sans doute avant tout à son camp, son grand ami Achraf Hakimi et Nuno Mendes, qui sont clairement faits pour ça. Dans une rangée de quatre derrière, ils sont serrés, pas pleinement utilisés.

Et les défenseurs centraux ? S’il a montré quelques signes de fièvre ces dernières semaines, Marquinhos est encore hébété, notamment après avoir été éliminé en 8e de finale de Ligue des champions contre le Real, lui qui avait peut-être disputé le pire match de sa carrière à son retour à Madrid (le 3 mai). ).-1). Pas d’inquiétude particulière pour Presnel Kimpembe, même si on l’a vu limité dans l’alignement à Strasbourg. Une question d’attitude. Titi, 26 ans, s’est ensuite rattrapé.

Ramos enfin au rendez-vous

Sergio Ramos, il gagne en puissance, qu’il joue dans une défense à trois ou à quatre. Il joue déjà… L’Espagnol de 36 ans peut enfin continuer. Le voilà désormais libéré de ses troubles physiques à répétition. C’est sans doute sa longue absence qui a longtemps poussé Mauricio Pochettino à rejeter l’hypothèse du 3-4-3…”Le système sera au choix du coach, selon ses envies, mais aussi de l’équipe adverse. Je suis prêt à m’adapter. À la fin de la saison dernière, nous avons joué trois derrière au Real Madrid. Cela se faisait aussi parfois dans la sélection. J’ai la capacité de m’adapter à tous les schémas de jeuA déclaré l’international espagnol en début de saison. On l’a vu lors de ses récentes sorties. Un retard au goût de ceux qui ont sifflé au Parc des Princes ces derniers temps…

L’ancien propriétaire de la Casa Blanca s’en fiche : il se voit”encore jouer quatre ou cinq ans au plus haut niveau avant d’avoir une autre expérience. J’ai un contrat de deux ans à Paris. On va essayer d’en faire trois et après on verra‘ a-t-il poursuivi récemment Amazon Prime Vidéo . A voir si les dirigeants parisiens l’entendent ainsi, s’ils ont suffisamment confiance en son corps pour l’imaginer partir en balade. L’option 3-4-3 serait séduisante si besoin était pour l’entraîneur qui sera aux commandes en début de saison prochaine, que ce soit Mauricio Pochettino… ou quelqu’un d’autre. Qui d’autre pourrait s’appeler Zinedine Zidane ? C’est a priori le but ultime des décideurs qatariens. “Zidane pourrait affronter le PSG. Pour l’équipe de France il faut être libre‘ a glissé le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, au détour d’une interview accordée à nos camarades L’équipe .

Il faut rester professionnel

Maurice Pochettino

En attendant, le PSG veut essayer de terminer la saison au mieux. Une saison qui semble interminable depuis le départ de C1…”Hier (vendredi) nous avons fait un bon barbecue avec tout le monde, c’était une journée fantastique, ça fait du bien de passer un très bon moment ensemble. Nous sommes une vraie famille au Camp des Loges“, raconter”Poché“. Et d’ajouter :Nous devons rester professionnels et préparer le match de Troyes, montrer notre meilleur côté. Il faut finir avec un bon feeling et aussi parce qu’il est de notre responsabilité de préparer au mieux les joueurs pour leurs matches internationaux.Toutes les excuses sont bonnes pour cet avant-dernier match au Parc des Princes.

Leave a Comment