[Finances] Zoom sur les résultats financiers du MHSC 2020/2021

C’est cette période de l’année où chaque fan de club de Ligue 1 montre son talent d’auditeur. Comme chaque année, la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) a publié ce jeudi les résultats financiers des clubs professionnels pour l’exercice 2020/2021. Dans une saison entachée par le Covid-19 et la faillite de Mediapro, le MHSC, comme la plupart des autres clubs de Ligue 1, fait face à un bilan négatif.

Un déficit record

Un déficit de 15 millions d’euros, c’est le bilan du MHSC à l’issue de la saison 2020/2021. Le club n’avait jamais subi de telles pertes financières depuis la montée du club en Ligue 1. Depuis 2009, il y a eu un résultat négatif à deux reprises, à savoir lors de la saison 2013/2014 (-2,8 millions d’euros) et lors de la saison 2015/2016 (-10 000 euros). ). C’est aussi la première fois que le MHSC est dans le rouge depuis que Laurent Nicollin a repris le club en 2017.

Pas de revenus de billetterie, ou presque

Si le MHSC n’est pas connu pour faire partie des clubs réalisant le plus de gains “de match” en championnat, il n’en reste pas moins que cette saison 2020/2021, qui a débuté au mois d’octobre, s’est jouée à huis clos, ce qui a fortement désavantagé les finances du club en billetterie. Lors de la saison précédente, le MHSC avait collecté 2,3 millions d’euros dans la catégorie revenus des jeux, pour l’exercice 2020/2021 seuls 181.000 euros ont coulé dans les caisses du club. Seuls 3 matches ont été joués avec du public, avec une estimation de 5 000 personnes pour chacun d’eux, ce qui explique cette baisse de 92% du chiffre d’affaires du secteur de la billetterie. Un problème que tous les clubs de Ligue1 ont en commun.

La vente de Delort et Laborde n’est pas comprise

Si le MHSC a terminé la saison 2019/2020 avec plus de 3 millions d’euros de recettes, c’est principalement grâce aux 30 millions d’euros de ventes de joueurs. Pour la saison 2020/2021, le résultat des transferts de joueurs est de 1,7 million. Pas de quoi combler l’écart entre revenus et dépenses (-20m), mais moins que la saison dernière (-34m). En revanche, le bouclage budgétaire intervenu en juin, la vente d’Andy Delort et de Gaëtan Laborde ne s’inscrivant pas dans le bilan de la saison précédente. Cela explique en partie le gros déficit de la saison dernière et la nécessité de se séparer de ces éléments afin de faire rentrer de l’argent dans les caisses du club.

Tous les clubs de Ligue 1 concernés

Si Montpellier avait un bilan majoritairement négatif la saison dernière, c’est le cas de nombreux clubs de Ligue 1. Seuls Reims, Dijon et Saint-Étienne ont un bilan positif. La comparaison des résultats nets de tous les clubs du championnat place le MHSC à la 11e place.La défaillance de Mediapro, qui a suspendu ses versements à mi-saison, explique en partie le déficit de 645 M€ enregistré par les clubs de Ligue 1.

Attention : derrière l’approche open data de DNCG, il est difficile pour les non-initiés de lire entre ces lignes et ces chiffres. Notre analyse est celle d’un supporter et non celle d’un spécialiste des finances de clubs.

Le rapport financier 2020-2021 :

Les états financiers 2019-2020 :

Leave a Comment