Amiens SC – Paris FC : Aux portes du crépuscule

L’Amiens SC, qui a glissé à la treizième place, a connu une fin de saison extrêmement décevante avant son dernier match à domicile contre le Paris FC. Découvrez les informations les plus importantes à quelques heures de ce match comptant pour la 37e journée de Ligue 2.

Prendre soin de la décharge à domicile

A l’issue d’une saison sans saveur ni brio, l’Amiens SC espère rallumer un peu la flamme pour l’ultime match à domicile de samedi contre le Paris FC. Et même s’il n’y a pas grand-chose à espérer de plus qu’un éventuel top 10, qui ne changera rien à une saison ratée, les Amiensois peuvent se fixer comme objectif de bien faire devant leur public. Encore faut-il que cette ambition suffise à mobiliser un groupe visiblement lâché depuis quelques semaines. La perspective de battre pour la première fois en quelques jours une équipe du top cinq disputant les barrages de Ligue 1 pourrait titiller l’ego de certains joueurs qui ont déjà la tête ailleurs. Pourtant, le Unicorn Stadium à guichets fermés veut une dernière victoire quand il n’y a rien à célébrer.

Présentation de la rencontre

Amiens SC toujours sans Zungu

Bongani Zungu, qui a été suspendu pour le déplacement à Grenoble, est cette fois blessé à la cheville. De quoi songer à maintenir Emmanuel Lomotey dans le onze de départ aux côtés de Jessy Benet. Arnaud Lusamba, auteur d’une très belle entrée la semaine dernière, a su se faire une place aux dépens de Kader Bamba. Pour le reste, Philippe Hinschberger a assuré qu’il “alignerait la meilleure équipe du moment”, de quoi peut-être envisager d’autres surprises, principalement à la pointe de l’attaque. Au nom du Paris FC, Thierry Laurey a révélé vouloir encadrer les joueurs risquant d’être suspendus et redonner du temps de jeu à certains joueurs revenus de blessure, comme Warren Caddy.

Les compositions probables

Philippe Hinschberger : “On se retrouve avec du boudin”

“J’ai hâte d’être à la fin de cette saison car depuis deux mois ça fait mal, c’est avec des bâtons tout le temps, des comportements inappropriés et c’est gênant. Je suis coach, je fais ce que je pense faire. Je préfère travailler avec un groupe dans la confiance mutuelle et depuis deux mois il y a trop d’anomalies. A deux matchs de la fin, un contre le PFC et un la semaine prochaine à l’Abbé-Deschamps, ça va être chaud et il faut en être conscient. Je trouverai aussi des gens pour y jouer un match, sinon ça ira très mal si on y va en amateur. Cette saison a été épuisante entre les trois premiers où tu n’avances pas, ces deux derniers mois… C’était la fin de l’hiver, le début du printemps où tu t’en es sorti grâce à de bons matchs à domicile et on s’est retrouvé dans le boudin par rapport au nôtre Des réalisations qui sont moyennes.

L’interview de Philippe Hinschberger avant la réception du Paris FC

Paris veut éviter le cinquième

Ralenti par les blessures, le FC Paris a clairement montré du temps depuis quelques semaines. Un temps en lice pour l’une des places qui accordent une montée directe en Ligue 1, la formation coachée par Thierry Laurey n’a désormais qu’un seul objectif : éviter la cinquième, jouer tous les barrages à l’extérieur. Ce n’est pas le bon moment Nous sommes dans le lourd. Nous ne répondons pas aux attentes que nous avons donnéesThierry Laurey a concédé après le match nul du week-end dernier face à Valenciennes (1-1). Il est important de se ressaisir. Si nous terminons cinquième et devons jouer quatrième, ce n’est pas un problème. Mais il en faut plus pour gagner. »

Les mots de Thierry Laurey devant Amiens SC – Paris FC

Le nombre : 3

L’Amiens SC a perdu ses 3 matches contre le Paris FC en Ligue 2 en poule simple, ne jouant plus souvent à Marseille et perdant tous les matches contre le même adversaire sur la période (4). Dans le même temps, le club picard n’a remporté aucun de ses trois derniers matchs à domicile (2 nuls, 1 défaite).

Leave a Comment