Ligue 1 – Jocelyn Gourvennec (Lille) : “On ne méritait pas ça”

« Comment jugez-vous cette rencontre ?
C’est une dure défaite, on ne la méritait pas. On a eu une première phase où on a bien contrôlé Monaco tactiquement, on leur a donné très peu. On s’est conduit à une grosse erreur en fin de mi-temps. Contre une équipe qui a une très bonne dynamique et qui ne se pose pas de questions, ils ne pardonnent pas. Pourtant, nous sommes revenus dans le jeu. Le plan était aussi d’apporter un peu de fraîcheur avec Angel (Gomes) et Edon (Zhegrova) autour d’une heure, ils nous ont apporté de l’oxygène Pep et on est revenu marquer.

Je pensais sur le moment qu’on passerait car on était dans la situation, on avait repris de la vitesse. Malheureusement, nous n’avons pas toujours bien fini, surtout dans les 25 dernières minutes, nous avions l’espace pour le faire. Et ce sont eux qui ont fait basculer le jeu sur un poste de rentrée. Je pense que leur élan actuel les motive.

« Nous terminons la saison dans une ambiance évidemment pas agréable. Je trouve ça dommage car ça ne reflète pas notre saison, on a l’impression d’être relégués en L2. »

Que pensez-vous de l’ambiance délétère des tribunes de Pierre-Mauroy ?
Nous terminons la saison dans une ambiance évidemment pas agréable. Je trouve ça dommage car ça ne reflète pas notre saison, on a l’impression d’être relégués en L2. Nous avons fait de très bonnes choses cette saison, et bien sûr nous avons eu quelques abandons. Mais c’est décevant. Je ne pense pas que nous méritons cela. Il ne faut pas oublier ce que nous avons réalisé cette saison. J’ai le sentiment que rien n’a été fait. On a encore gagné un titre (le Trophée des Champions) et à moins d’être le PSG il faut apprécier les titres. Nous avons une saison qui a certainement des hauts et des bas. Mais vous ne pouvez pas tout effacer.

Le LOSC d'Amadou Onana n'a récolté que cinq points lors des sept dernières journées.  (A. Réau/L'équipe)

Le LOSC d’Amadou Onana n’a récolté que cinq points lors des sept dernières journées. (A. Réau/L’équipe)

Il reste encore deux jours. Quel est l’objectif quand il ne reste plus grand-chose à jouer dans le championnat ?
Oui, il y a des jeux à jouer et à gagner, obtenir le score maximum et finir le plus haut possible. Quand on est compétiteurs, on n’abandonne pas les jeux. On a montré ce soir (vendredi) qu’on avait les renforts face à une très bonne équipe qui vient de marquer 24 points sur 24, ce qui est impressionnant. La dynamique entre Monaco et nous est contraire. Mais je le répète, nous étions positionnés avec un quart à faire au championnat. Pendant la pause de mars, nous étions à nouveau très bons, très bien placés. Mais nous avons raté notre sprint final pour de nombreuses raisons, peut-être aussi un manque de fraîcheur mentale et physique. Ça nous pèse, mais on va continuer jusqu’au bout. Je pense que nous méritons au moins un match nul ce soir. »

Leave a Comment