Face à Niort, le Pau FC cherchera à retrouver son nouveau poste

Pas adepte des congés anticipés, Didier Tholot avait un petit message à faire passer. “J’ai entendu dire qu’on déroulera à la fin, ce n’est pas du tout le cas”, confirme le technicien. On a joué contre le top 5, Sochaux Auxerre, Ajaccio, des équipes qui gagnent tous leurs matchs. Nous avons eu plus de difficultés contre eux mais je ne pense pas que nous puissions les battre. »

« 2 points au-dessus du maintien, cela ne reflète pas la saison »

Avec sa victoire, Pau remonte à la 12e place (45 points), à deux points de Caen, 9e.Le groupe espère poursuivre sa montée vers la première moitié du classement. “D’une certaine manière, ça m’aurait vraiment fait transpirer de finir avec seulement deux points d’avance sur des équipes qui se sont âprement disputées jusqu’au bout”, avoue l’entraîneur Didier Tholot. cela ne reflétait pas notre saison. “La vraie place du Pau FC en Ligue 2, c’est là où il était toute la première partie de saison, 7eet8e, s’occupe de Samuel Essende. Nous essaierons de revenir sur cette étape. »

A l’issue de sa deuxième saison en deuxième division professionnelle, le club a acquis une image d’équipe surprenante qui n’a pas été facile à jouer, notamment dans son camp nouste. La contre-performance récente contre l’AJA (1-4) et Sochaux (0-2) avait écorné l’image de la citadelle. « Nous étions dans le top trois à domicile, où nous avons glissé à la sixième place. Le but est d’accrocher une petite place en comparaison. »

Les Béarnais feraient bien de revoir les images de leur dernière prestation de la saison dernière (4-3). Un festival de buts et une première moitié d’anthologie qui avait ravi le public du camp de Nouste. “Nous devons redonner aux supporters ce qu’ils ont donné cette année”, convient Samuel Essende. Ils étaient toujours là, ils nous ont toujours encouragés. Nous ferons tout pour les rendre et gagner ce match. Quand ils sont là c’est différent, on l’a vu dans la différence entre les résultats à l’extérieur (18e, 14 points) ou à domicile (6e, 31 points).

Pour votre public

Le Pau FC accueille une équipe niortaise qui les devance à la différence de buts et n’a plus rien à jouer. “C’est une équipe joueuse qui a connu des moments difficiles”, prévient l’entraîneur béarnais. Elle est bien revenue. Le but est de les dépasser, ce n’est pas mal. “Même après la défaite 3-0 de René-Gaillard en décembre, on parlera encore de revanche.

Après, il faudra encore passer à Nancy, l’ancien club de Didier Tholot, qui conclura ses cinquante-quatre ans de présence en première ou deuxième division en accueillant le Pau FC. Les Lorrains en déclin prennent l’ascenseur que les Palois repoussent avec brio depuis deux ans.

“Même si nous ne le serions pas mathématiquement, être sauvé à sept jours de la fin est un exploit pour nous”, remarque Didier Tholot. Il ne faut pas oublier l’objectif premier du club et il le restera encore un moment. Si vous regardez les équipes qui sont en Ligue 2 aujourd’hui, elles ont toutes une expérience en Ligue 1. Nous sommes un jeune club, nous devons continuer à nous développer. »

Tholot dans Best L2 Trainers : “Une récompense collective”

Didier Tholot a été nominé cette semaine pour le trophée UNFP du meilleur entraîneur de Ligue 2 de la saison. “Ce n’est pas un exploit personnel”, dit-il. C’est avant tout la récompense d’un groupe, d’un personnel compétent qui travaille depuis un an. Bien sûr c’est une récompense individuelle qui me fait plaisir, je ne dis pas le contraire, mais c’est surtout une récompense collective. « L’entraîneur du Pau FC partage les quatre premières places du classement avec ses homologues de Toulouse, Sochaux, Ajaccio et du Paris FC. « Qui l’aura ? Je ne sais pas, on est jugé par nos pairs, c’est de la reconnaissance. Il y a beaucoup de choses à considérer. Il y a ceux qui jouent pour le haut du tableau et le titre. Il y a une différence de moyens, d’effectifs. Après cela, peu importe qui est choisi. Je n’ai pas de pronostic. »

Leave a Comment