1,8 million de téléchargements pour Free Ligue 1, mais comment l’opérateur rend-il visible son application ?

1,8 million de téléchargements pour Free Ligue 1, mais comment l'opérateur rend-il visible son application ?

Free multiplie les partenariats avec les clubs de Ligue 1. L’objectif est de gagner en visibilité auprès des supporters et de faire ressortir les équipes.

Après une première année techniquement compliquée, l’application Free Ligue 1 a été convaincante pour sa deuxième saison en Ligue 1. La nouvelle version du service 100% de l’opérateur français, lancée en 2021, a cumulé de nombreux points en 2021 et 2022. L’arrivée continue de fonctionnalités très utiles et surtout l’arrivée d’une équipe de commentateurs expérimentés qui rendent les extraits et les résumés beaucoup plus excitants ont attiré de nouveaux utilisateurs. Gratuite pour les abonnés Freebox et Free Mobile, Free Ligue 1 propose aux autres fans de football un abonnement payant pour le quasi-live uniquement (3,99€/mois).

Dans le domaine mobile, la barre des 1,8 million de téléchargements est dépassée. Pour y parvenir, la Free Ligue a multiplié les partenariats avec des clubs de championnat pour gagner en visibilité tels que : B. FC Metz, RC Lens, Stade de Reims, Stade Rennais FC et OGC Nice en 2021, puis AS Saint-Étienne, FC Nantes, Angers SCO, FC Lorient, AS Monaco FC, Montpellier Hérault Sport Club et Clermont Foot 63 également Girondins de Bordeaux cette saison.

« La première année d’exploitation des droits (lot numérique) a également été perturbée par les incertitudes économiques liées à la crise du Covid-19 et la sortie précipitée de Mediapro. Cela ne nous a pas aidés avec la couverture médiatique Libre Ligue 1. Face à cette méconnaissance, nous avons ressenti le besoin de communiquer davantage sur notre candidature Libre Ligue 1 pour favoriser leur ascension dans l’écosystème du football français. Avec cette stratégie de partenariat, nous voulons nous adresser directement aux communautés de supporters et mieux nous faire connaître des clubs.explique Mickaël Pereira, responsable de la communication du service dans les lignes d’Ecofoot.

Cette nouvelle approche du mécénat porte aujourd’hui ses fruits. « Nous avons développé des activations digitales très simples pour promouvoir et télécharger notre application auprès des fan bases des clubs sponsorisés. Compte tenu des bons résultats obtenus, nous avons décidé d’intensifier notre stratégie.

Et force est de constater que la Ligue libre a fait le choix de développer un maillage géographique sans trous “pour n’oublier aucune zone touchée par la Ligue 1”. Si les leaders des championnats comme le PSG et l’OM n’ont pas signé avec Free, c’est que ces clubs avaient déjà des accords commerciaux avec des rivaux.

“La qualité de la stratégie de communication mise en place sur les canaux digitaux a également compté”, poursuit l’équipe de Free League. Afin de ne pas passer inaperçu, le service s’appuie sur les droits négociés avec les clubs pour promouvoir l’application auprès des fans et de leurs communautés sur les réseaux sociaux – principalement sur Twitter et Instagram – et leurs canaux digitaux. Avec ce volet d’activation numérique, les clubs s’engagent à financer Libre Ligue 1 à leurs communautés en incluant un call-to-action qui mène directement au téléchargement de notre application.

Des séances de dédicaces ont également été organisées avec des joueurs dans plusieurs magasins. Libre. “De cette façon, nous pouvons animer nos points de vente et par la même occasion récompenser notre nouvelle communauté qui nous suit pour nos activités footballistiques.

Leave a Comment