💥 Mercato : Laurent Batlles lance les grandes manÅ“uvres ! ⋆ Peuple-Vert.fr – Football – ACE

Laurent Batlles lance les grandes manÅ“uvres ! Le mercato stéphanois doit être efficace à l’intersaison pour donner au manager stéphanois l’opportunité de travailler rapidement avec un effectif complet. Quoi de plus sympa que de se tourner vers des profils connus dans ces conditions…

Il va de soi que l’ASSE recrutera cette intersaison. Elle recrutera même une foule ! Pour poser des bases solides, Laurent Balls a choisi de cocher les noms de joueurs qu’il avait déjà sous ses ordres aux côtés de Troyes. Le journal L’Equipe précise aujourd’hui que cinq joueurs aubois sont visés, et pas des moindres.

Un gardien pour rivaliser avec Etienne Green !

Etienne Green est plus susceptible de quitter l’ASSE que de rester. Pourtant, sa valeur en baisse due à l’arrivée de Paul Bernardoni et donc son peu de temps de jeu ferait réfléchir l’ASSE à deux fois… Sa valeur serait passée de 10 millions d’euros à 7 millions d’euros. Il ne fait aucun doute que les clubs anglais qui lorgnent sur le jeune gardien de Saint-Etienne feront bien s’ils cherchent désespérément à s’assurer les services de l’international Espoir Anglais.

30 Gauthier GALLON (estac) lors du match Uber Eats Ligue 1 entre Rennes et Troyes au Roazhon Park le 20 février 2022 à Rennes, France. (Photo par Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) – Photo par Icon Sport

Cependant, Laurent Batlles recherche un gardien expérimenté. Paul Bernardoni pourrait-il être intéressé par un poste délicat à l’ASSE d’Angers ? Cela ne semble pas être une priorité pour Batlles, qui a une autre idée en tête. Il préférerait en effet l’emporter sur Gauthier Gallon, gardien de l’ESTAC qui a disputé 31 apparitions en Ligue 1 cette saison, pour 8 buts encaissés. L’ancien meilleur gardien de L2 lors de la montée de Troyes et sacré révélation de Ligue 1 cette saison dans les trophées Bruno Martini serait la mire de Batlles. Le gardien de 29 ans serait un véritable atout pour le staff stéphanois, qui cherche un gardien depuis le départ de Stéphane Ruffier.

Des hommes forts au milieu de terrain !

Laurent Batlles pourrait attirer des joueurs de Ligue 1 convaincus par le projet stéphanois et séduits par le fait de travailler avec son nouveau manager. Comme au temps de Christophe Galtier, Batlles est à lui seul un argument de recrutement pour les Verts !

Conscient de la nécessité de renforcer la colonne vertébrale de son équipe, l’entraîneur stéphanois a ciblé Florian Tardieu, capitaine de l’ESTAC. Cette saison, le Troyen “Verratti” a été l’un des principaux artisans du maintien de Troyes. Bruno Irles, actuel entraîneur du club d’Aubois, témoigne : « Dans l’ensemble, la comparaison est juste. Il m’apporte des classeurs. Il a aussi cette lecture, ce calme, cette qualité technique, cette orientation et cette disponibilité pour améliorer le jeu.” Le joueur confirme : “J’ai presque toujours joué en 6 ou 8, j’aime toucher le ballon, faire briller mes coéquipiers. J’aime aussi les renversements de jeu qui amènent quelque chose ou quand je franchis la ligne adverse et qu’il y a du danger derrière.

Celui qui a repéré l’élite cette saison sera-t-il prêt à se retirer pour aider les Verts à grimper ? Ce n’est pas impossible. Issu des profondeurs d’une division régionale sur le tard, Tardieu est un guerrier qui apporterait beaucoup à ACE et serait certainement le dépositaire de l’esprit conquérant de l’équipe formée aux Batlles.

24 Xavier CHAVALERIN (ESTAC) lors du match de Ligue 1 Uber Eats entre Troyes et Strasbourg au Stade de l’Aube le 17 avril 2022 à Troyes, France. (Photo par Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) – Photo par Icon Sport

Toujours dans l’optique de renforcer son entourage, Laurent Batlles saluerait également l’arrivée de Xavier Chavalerin (31 ans) et Tristan Dingome (31 ans).

Xavier Chavalerin, joueur clé sous l’ère Batlles non disputé avec Bruno Irles, a fait 32 apparitions avec Troyes lors de la saison 2021/22. Avec 5 buts marqués et 2 passes décisives délivrées, l’ancien Rémois a contribué à faire vivre Aubois. A l’époque, Laurent Batlles l’avait débauche à bon compte en sortant 4 années pleines du côté de Reims. Le milieu de terrain central s’est néanmoins laissé convaincre de passer à l’actuel entraîneur stéphanois.

De même, Tristan Dingomé a été un soldat de balle dans le retour de Troyes lors de sa première saison en Ligue 1. Avec 50 matchs, 6 buts et 10 passes décisives en deux saisons. Lui aussi, ancien Rémois, viendrait renforcer le milieu de terrain de l’ASSE. Il a grandi sur le rocher. En tant que joueur et en tant que personne. Tristan Dingomé est arrivé à Monaco en 2006 en provenance de Palaiseau (Essonne) à seulement 15 ans, y a été formé et a débuté en tant que professionnel avant de rejoindre Le Havre en 2014 puis Mouscron (Belgique) avant d’atteindre Troyes pour la première fois. Il est ensuite allé à Reims avant de revenir au Club Troyen. Il avoue cependant sur le site officiel monégasque avoir regretté son départ de Monaco à l’époque : “Oui, c’est un petit regret car quand tu es promu en Ligue 1 c’est moi qui demande à partir en prêt, ce qui finira par arriver au Havre. Pendant la préparation, j’ai demandé au coach de me prêter et il n’a pas forcément été d’accord. On parlait souvent, il me disait qu’avec l’arrivée de grands joueurs il y aurait beaucoup de concurrence. Le manager m’a assuré que je serais en rotation et que je jouerais des matchs, mais j’étais un peu sûr et je voulais vraiment jouer une saison complète en Ligue 2 pour m’endurcir et revenir encore plus fort. Alors il a cédé. Mon prêt au Havre s’est bien passé mais quand je suis revenu Claudio Ranieri est parti et après ça a été plus compliqué pour moi. Alors quand je repense à cette époque, j’ai un petit regret et je me dis que j’aurais peut-être dû l’écouter. Mais c’est comme ça que ça s’est passé, c’est le football…

Avec 15 buts et 33 passes décisives dans sa carrière, l’ancien espoir monégasque a montré ses qualités de milieu de terrain.

A lire aussi : Laurent Batlles reste très attaché à l’ASSE

Un ancien Greener de retour dans le Forez ?

Un ancien Vert pourrait revenir à l’ASSE par la grande porte. Il s’agit de Dylan Chambost, dont le contrat se termine le 30 juin à Troyes. Il aura donc l’avantage d’être bon marché tout en étant bien connu de Batlles, qui l’a coaché ​​avec la réserve des Verts et aimerait beaucoup son retour au club. Le milieu de terrain offensif de 24 ans a fait 19 apparitions pour Troyes cette saison, délivrant une passe cruciale. Si Laurent Batlles lui a largement fait confiance, il n’en a pas été de même pour Bruno Irles.

En 2020, il évoquait avec beaucoup de modestie son parcours à Saint-Etienne : “J’ai réussi à rentrer dans le groupe réserve par la petite porte. Et à partir de là, j’ai beaucoup progressé. J’ai aussi rencontré le coach Batlles qui m’a donné beaucoup de conseils et fait progresser. J’ai donc fait une bonne saison en N3. , ça m’a permis.” obtenir un contrat professionnel d’un an. Quand j’ai signé, j’étais très fier, je me suis dit que le travail acharné et les sacrifices finiraient par payer. Et bien après ça, je n’avais aucune garantie et je ne pouvais pas me reposer car je n’avais signé que pour un an. J’ai dû rentrer tout de suite pour montrer que j’étais à la hauteur. Pourtant, cela m’a rendu très heureux et fier. D’autant plus que le club aurait pu me proposer un contrat amateur. Nous n’étions que deux de l’équipe de promotion à décrocher ce contrat. Malheureusement, je n’ai pas intégré le groupe pro malgré le contrat pro, je suis resté avec la réserve à l’entraînement. J’ai continué avec la réserve, tout s’est bien passé et j’ai prolongé de 2 ans.

14 Dylan CHAMBOST (estac) lors du match de Ligue 1 entre Lens et Troyes au Stade Bollaert-Delelis le 5 novembre 2021 à Lens, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Dylan CHAMBOST – Stade Bollaert-Delelis – Lens (France)

J’ai alors pu m’entraîner régulièrement avec le groupe professionnel. A part deux matchs de Coupe de France, je n’avais aucune chance avec les pros. Le club s’est appuyé sur d’autres joueurs. Et puis il y avait une très bonne équipe avec de nombreux matches internationaux, la compétition était rude. J’avais des jours comme Cabella ou même Khazri devant moi.

Lorsque vous êtes un joueur, vous pensez toujours que vous méritez de jouer. J’aurais aimé jouer Geoffroy Guichard. Parfois j’aurais pu avoir du temps de jeu mais bon c’est comme ça, en N3 j’ai fait le boulot, j’avais de bonnes stats. Je manquais peut-être un peu plus de physique et de force à l’époque. C’est pas sérieux. Je n’ai pas de rancune. Je suis arrivé au club à 10h et je suis parti à 22h. Je pense que mon voyage a été un succès. Mon seul regret est de ne pas pouvoir évoluer devant le public de Geoffroy-Guichard.”

Son rêve pourrait se réaliser…

Dernier profil recherché par Laurent Batlles, celui de défenseur central. Il s’attendait à ce que Jimmy Giraudon arrive. Le défenseur a été prêté à Leganés à la mi-saison après avoir été un titulaire incontesté à l’époque des Batlles. Le défenseur de 31 ans, qui a fait toute sa carrière professionnelle à Troyes, a été limogé en janvier dernier avant de partir en Espagne et pourrait se laisser tenter par le projet stéphanois. Une arrivée qui devrait cimenter une arrière-garde plus que perméable aux côtés de l’ASSE pour plusieurs saisons.

Laurent Batlles aimerait donc s’appuyer sur des joueurs de caractère, expérimentés et surtout peu chers dont il connaît les profils. Tout le monde ne viendra pas, mais Mohamed Toubache-ter a confirmé que de nombreux joueurs de Ligue 1 évoluant actuellement dans des clubs programmés pour se battre pour gagner leur vie seraient séduits par l’idée de rejoindre les Verts…

Leave a Comment